Sais-tu être authentique et apprécier ton authenticité ? Viens lire cet article pour mieux te guider dans la rencontre avec ton authenticité. 

Être authentique, c’est nourrir la base 

Nourrir la base, c’est nourrir de là où l’on vient. C’est à cet endroit que se loge ta sécurité intérieure, elle se développe in utero. Cependant, quelques fois, les choses ne se sont pas bien passées dans le ventre de maman. Une fois née, chaque personne est susceptible de vivre différentes expériences de vie de 0 à 7 ans. Il s’agit d’une période importante dans le développement de chaque être.  

Dans certaines situations de vie, on sent qu’on est moins équipé. On se questionne, on se compare en se disant “ pourquoi elle personne réussit et moi, non. ” Cette sécurité intérieure est un peu plus fragilisée. On a besoin de la revisiter pour la solidifier.  

Être authentique avec ta vérité 

Souvent en répondant aux attentes des autres, tu ne ressens plus les manifestations physiques de ton corps.  On peut donc dire qu’il mois de connexion avec ton ressenti corporel et avec les messages que ton corps d’envoi.  Souvent dans ces moments, tu te places dans l’écoute des besoins de l’autre. Tu t’oublies pour exister dans le regard des autres. Tu n’es pas au service de ta bonne énergie.  

Être authentique c’est réussir à être en contact avec ta voie intérieure.  C’est te questionner sur où tu en es maintenant.  C’est t’exprimer en tenant de tes besoins, de ce que tu désires profondément, de ce que tu vis dans le moment présent.  C’est premièrement de te respecter et de respecter l’autre par la suite.  

Accueillir les mouvements de la vie à être à l’intérieur de toi avec le minimum de résistance au mieux que tu peux. Reconnaître cela comme un acte d’amour envers toi-même et être à l’écoute de ta vérité intérieure. Pour écouter la vérité intérieure, il est important de faire taire la bousculade mentale. 

Comment vivre avec le fait de te montrer authentique ? 

Être authentique lorsque tu suis l’élan, c’est la période d’expansion. Quand c’est plus difficile et que tu te sens contre-courant, c’est la période contraction. En effet, à l’intérieur de toi, il y a ces mouvements naturels d’expansion et de contraction, pense à la vague qui bouge, qui va et vient, qui se gonfle et dégonfle.  Ces mouvements font ce n’est pas toujours claire et limpide, ce qui cause un certain déséquilibre.   

Accorde-toi des moments de pause  

L’hiver est une période de la vie où il est important de se reposer, de lâcher prise pour mieux repartir après.  Dans ces moments de pause, il y a une meilleure connexion avec soi. Tout comme la nature qui gèle et qui hiberne. Tu sais, tu peux aussi adapter les feux tricolores à ta vie : rouge, orange, vert ; pour t’arrêter, te préparer et avancer. 

Être authentique, c’est aussi prendre conscience des difficultés et du fait qu’il est important de revenir au centre de soi 

Lorsqu’on est face à une insécurité extérieure, on est moins à l’écoute de ce qui passe à l’intérieur de soi.  De ce fait, on se perd.  Être en connexion avec soi permet d’avoir ses propres prises, ses propres stabilisateurs. 

L’une des plus grandes opportunités que tu as, c’est de t’apercevoir que tu n’es pas seule et que tu peux avoir du soutien. Comprendre que tu n’es pas seule face à tes difficultés est réconfortant.  Il t’amène à t’offrir du soutien envers soi; l’auto-soutien, l’auto-accompagnement, à avoir de la sensibilité envers toi, à t’offrir des moments de douceur et de bienveillance.  Voici de bons ingrédients de l’authenticité qui conduisent inévitablement dans l’amour de soi. 

Ouvrir ses horizons à la personne unique qu’on est 

Avec le covid, on vit actuellement une période de renaissance. C’est le moment de se ramener vers soi, de retourner à la source, de se réinventer, de prendre le temps, de t’écouter, etc. Juste le fait d’être là pour quelqu’un, c’est de la nourriture affective aussi bien pour toi que pour l’autre.  Ouvre et offre ton cœur pour faire du bien aux autres, mais surtout à toi aussi. 

Quelles actions mettre en place pour revenir vers soi ? 

Pour t’aider à traverser une situation quelconque que tu juges difficile, détache-toi de cette situation, prend du recul : médite, bouge, danse, chante, sors de chez toi !  

Sais-tu que ton corps envoie 9 messages à ton cerveau et qu’en réponse, ton cerveau en envoie juste un à ton corps. Quand il y a un élément déclencheur, pense à revenir à qu’est-ce que ton corps veut te dire dans ses manifestations physiques. Pose-toi la question suivante :  » Qu’est-ce que je vis exactement en ce moment ?  » Cela va te permettre d’être plus attentif à ton corps.  Souviens-toi que celui-ci ne te mentira jamais.   

 

Chaleureusement, 
Claudine Blier